[Rétro] Cadillac and Dinosaurs

cadsndinosNuque longue, Jeans et bandanas
Capcom, marque de qualité de la bonne baston bien pêchue à l’époque, nous sortait en 1993 cette adaptation du dessin animé du même nom. Une série au pitch assez saugrenu, fleurant bon les années 80-90 et son absence totale de scrupules quand il s’agissait de faire un scénario. Pas besoin de réalisme, ou même de bon sens, du moment que c’est fun et que ça attire l’attention.

C’est dans cet optique que l’on va accompagner les 4 héros : Jack le beau gosse en Jean et chemise moulante, Hannah en pantalon taille basse et chemise nouée sous la poitrine, Mustapha en tenue de golfeur et bronzage naturel et Mess au look de gros baraqué militaire. Ils vont évoluer de 1 à 3 joueurs dans un monde post-apocalyptique où la nature a repris ses droits et où les dinosaures errent entre les buildings à moitié détruits des grandes villes.

c'est quand même sacrément beau !

c’est quand même sacrément beau !

Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, les dinosaures ne sont pas les méchants, mais des animaux neutres à la base (mais carnivores, quand même, pour certains). Non, ce sont les vilains braconniers humains qui aiment torturer et faire souffrir ces animaux que nous allons combattre et ainsi démasquer les recherches abominables d’un savant fou qui s’amuse à muter l’ADN humain et dinosaure pour créer une nouvelle super-espèce ! Un concept très série B, mais qui l’assume totalement et se concentre sur la notion de fun et de dépaysement. Une aventure dont les contrées et les personnages ne lassent jamais, surtout avec des graphismes aussi beaux et une musique pop aussi entraînante et agréable. Lire la suite

Publicités

[Accessoire] Stick Arcade MayFlash

mayflashCéder à l’envie
Suite au précédent jeu auquel j’ai joué, à savoir Retro Game Challenge, une envie déjà latente d’avoir un stick arcade s’est réveillée. Non pas pour me la péter Pro Gamer ou pour espérer devenir trop balèze grâce à ça, je suis bien conscient qu’un tel accessoire n’entraîne ni l’un ni l’autre. Je voulais seulement me rapprocher au maximum des sensations de ces salles d’arcade que je n’ai pas connu dans ma jeunesse n’ayant pas d’argent de poche à claquer dans ces machines tentatrices, à mon grand regret. Lire la suite