[Rétro] Warriors of the Fate

Warriors_of_Fate_sales_flyerWay of the Samouraï
Encore un Beat’em all Capcom, donc pas de suspense superflu, c’est de la qualité, comme toujours. Warriors of Fate est un jeu d’action placé dans un univers japonais féodal, style guerre d’Edo, où l’on doit évidemment combattre la menace au beau milieu des champs de bataille. Je n’en sais pas plus sur le scénario car les textes défilent très rapidement sans me laisser le temps de les interpréter avec mon anglais rouillé. Mais qu’importe, on en a saisi suffisamment pour motiver la baston.

L’univers est beau, graphiquement très détaillé et bien dessiné, les animations correctes et les situations assez immersives. Notamment lorsque la progression se fait au milieu d’une foule de villageois qui nous encourage ou encore en marchant sur des corps de soldats tombés au combat à perte de vue. L’ensemble est en effet assez dur et glauque, et les méchants n’hésitent pas à tuer les innocents dans le dos avec une froideur absolue… un réalisme qui contribue grandement à l’ambiance et à l’implication du joueur.
On pourrait juste reprocher des ennemis trop peu différents, à part leur couleur. On a souvent une envie non satisfaite de voir débouler un adversaire jamais rencontré.

combat dans un château en feu, ça c'est un contexte classe !

combat dans un château en feu, ça c’est un contexte classe !

Les musiques et bruitages sont très corrects même si aucun thème majeur ne restera spécialement dans la tête, hormis peut-être les cris de victoire en japonais à chaque fin de stage. Lire la suite

Publicités

[Série] Samouraï Champloo

Quand les samouraïs font du hip-hop.
Tel est le curieux et délectable mélange des genres qu’est cette série culte.
Fuu, une jeune fille naïve à la fâcheuse tendance à attirer les ennuis, voyage à travers tout le japon à la recherche d’un mystérieux samouraï qui sent le tournesol. Mais pour affronter les dangers d’un tel périple, elle s’est assuré par un concours de circonstances la protection assez peu volontaire de deux combattants hors pair : Jin, ronin ténébreux, calme et posé, et Mugen, aventurier extravagant, vulgaire et braillard . Cette fine petite équipe va rapidement attirer l’attention dans tout le pays et les embûches vont se multiplier.

S’ensuit une alternance rafraîchissante entre épisodes humoristiques qui jouent sur des anachronismes volontairement flagrant (des taggers de rue qui font un duel, des rappeurs qui jouent la provoc’, un concours de bouffe, des yakuzas qui se la jouent banlieue, des zombies mineurs et une partie de base-ball mémorable) et des épisodes profondément touchants qui dévoilent le passé et les fragilités des trois héros en les confrontant à des adversaires extrêmement puissants dans des combats à la chorégraphie magnifique. Lire la suite