[Rétro] Warriors of the Fate

Warriors_of_Fate_sales_flyerWay of the Samouraï
Encore un Beat’em all Capcom, donc pas de suspense superflu, c’est de la qualité, comme toujours. Warriors of Fate est un jeu d’action placé dans un univers japonais féodal, style guerre d’Edo, où l’on doit évidemment combattre la menace au beau milieu des champs de bataille. Je n’en sais pas plus sur le scénario car les textes défilent très rapidement sans me laisser le temps de les interpréter avec mon anglais rouillé. Mais qu’importe, on en a saisi suffisamment pour motiver la baston.

L’univers est beau, graphiquement très détaillé et bien dessiné, les animations correctes et les situations assez immersives. Notamment lorsque la progression se fait au milieu d’une foule de villageois qui nous encourage ou encore en marchant sur des corps de soldats tombés au combat à perte de vue. L’ensemble est en effet assez dur et glauque, et les méchants n’hésitent pas à tuer les innocents dans le dos avec une froideur absolue… un réalisme qui contribue grandement à l’ambiance et à l’implication du joueur.
On pourrait juste reprocher des ennemis trop peu différents, à part leur couleur. On a souvent une envie non satisfaite de voir débouler un adversaire jamais rencontré.

combat dans un château en feu, ça c'est un contexte classe !

combat dans un château en feu, ça c’est un contexte classe !

Les musiques et bruitages sont très corrects même si aucun thème majeur ne restera spécialement dans la tête, hormis peut-être les cris de victoire en japonais à chaque fin de stage. Lire la suite

Publicités

[Rétro] Cadillac and Dinosaurs

cadsndinosNuque longue, Jeans et bandanas
Capcom, marque de qualité de la bonne baston bien pêchue à l’époque, nous sortait en 1993 cette adaptation du dessin animé du même nom. Une série au pitch assez saugrenu, fleurant bon les années 80-90 et son absence totale de scrupules quand il s’agissait de faire un scénario. Pas besoin de réalisme, ou même de bon sens, du moment que c’est fun et que ça attire l’attention.

C’est dans cet optique que l’on va accompagner les 4 héros : Jack le beau gosse en Jean et chemise moulante, Hannah en pantalon taille basse et chemise nouée sous la poitrine, Mustapha en tenue de golfeur et bronzage naturel et Mess au look de gros baraqué militaire. Ils vont évoluer de 1 à 3 joueurs dans un monde post-apocalyptique où la nature a repris ses droits et où les dinosaures errent entre les buildings à moitié détruits des grandes villes.

c'est quand même sacrément beau !

c’est quand même sacrément beau !

Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, les dinosaures ne sont pas les méchants, mais des animaux neutres à la base (mais carnivores, quand même, pour certains). Non, ce sont les vilains braconniers humains qui aiment torturer et faire souffrir ces animaux que nous allons combattre et ainsi démasquer les recherches abominables d’un savant fou qui s’amuse à muter l’ADN humain et dinosaure pour créer une nouvelle super-espèce ! Un concept très série B, mais qui l’assume totalement et se concentre sur la notion de fun et de dépaysement. Une aventure dont les contrées et les personnages ne lassent jamais, surtout avec des graphismes aussi beaux et une musique pop aussi entraînante et agréable. Lire la suite