[Débat] Le sexisme chez les Geeks

Juste un petit mot pour faire tourner un lien que je juge important, qui est un article extrêmement complet sur le sexisme dans la communauté Geek, et dont la lecture me semble importante pour tout geek :

http://cafaitgenre.org/2013/03/16/sexisme-chez-les-geeks-pourquoi-notre-communaute-est-malade-et-comment-y-remedier/#chap1

Et si je fais tourner ce lien, c’est aussi parce qu’un des précédents articles de cette blogueuse, Mar-Lard, m’avait profondément énervé, touchant certains points qui me font personnellement vite monter en pression, m’empêchant, je l’avoue, d’avoir une totale objectivité.

Joystick-declenche-la-polemique-sur-le-viol-de-lara-croft

5 secondes sur 15 heures de jeu, il faut garder ça à l’esprit, aussi.

Retour très rapide sur ce fameux trailer du dernier Tomb Raider qui a déchaîné les féministes pour la tentative d’agression sexuelle aperçue à un moment. Aujourd’hui, après avoir pris le temps de regarder les choses objectivement et au vu de l’accumulation de faits scandaleux dénoncés dans le dernier article de Mar_Lard, je comprends que tomber sur des scènes comme ça puisse au mieux blaser, voire donner envie de crier. Lire la suite

Publicités

[Film] Les mondes de Ralph

les mondes de RalphRalph est, depuis 30 ans, le méchant de son jeu vidéo. Il est le gars baraqué qui passe son temps à détruire les immeubles que le héros, contrôlé par le joueur, répare. Un rôle de composition qu’il n’est pas facile de porter au quotidien, car une fois que la borne d’arcade est éteinte, et que les différents personnages de la salle de jeu se retrouvent, les méchants sont boudés et bien rarement congratulés. C’est cette constatation qui pollue le moral de Ralph et va pousser ce dernier à remettre en cause son existence même en choisissant de quitter son jeu d’origine pour partir à l’aventure dans le jeu des autres. Un choix qui s’avère bien plus lourd de responsabilités que prévu et met en danger la vie de nombreux personnages.

autant de méchants cultes et pas un seul gag valable...

autant de méchants cultes et pas un seul gag valable…

Un film de gamer ?
C’est ce qu’on était en droit d’espérer avec le trailer et l’intro du film qui fourmille d’anecdotes, de clins d’œil et de guests du monde du jeu vidéo. Un début de film franchement prenant et intriguant qui retombe comme un soufflé hors du four. Lire la suite

[Film] Summer Wars

Summer-WarsKenji est un lycéen presque banal. Un peu réservé, mais petit génie des mathématiques, il passe ses temps libres à faire des petits boulots de maintenance informatique sur Oz, le réseau social informatique, équivalent de notre Internet, qui relie les particuliers et les entreprises du monde entier, gère les capitaux, l’administratif et toutes les communications. Un système à l’échelle planétaire devenu totalement indispensable pour la société.

Mais aujourd’hui, changement de programme pour Kenji. Une copine de classe, Natsuki, l’invite à un week-end dans sa famille et lui demande de se faire passer pour son petit ami, pour rendre heureuse son arrière-grand-mère en fin de vie. Il va jouer le jeu et rencontrer une famille très nombreuse, ancrée dans les traditions japonaises, dans une grande maison de campagne. Tout se passe pour le mieux dans cet environnement où il se trouve tout de même un peu mal à l’aise.

le monde d'Oz au design particulier

le monde d’Oz au design particulier

Jusqu’au moment où il reçoit pas sms une longue série de chiffres et une invitation à relever le défi. Piqué par la curiosité et pas son amour des chiffres, il va déchiffrer le code et traduire la phrase cachée, ce qui va lui valoir de passer dans tous les journaux télévisés dès le lendemain. En effet, le déchiffrage du code a permis à un hacker de pirater le système Oz, sous le pseudo de Kenji et ce dernier est désormais recherché par la police pour atteinte à la sécurité mondiale.

Kenji va tout d’abord se démener pour prouver son innocence, puis avec le soutien de cette famille, va mener un combat acharné contre le vrai responsable de l’intrusion, qui semble bien plus dangereux que prévu.

des débuts timides pour Kenji...

des débuts timides pour Kenji…

L’avenir et les traditions
Ce film d’animation va user d’une dualité forte pour trouver un équilibre passionnant : l’aspect traditionnel ancestral d’une famille aux convictions fortes, et la complexité du monde moderne symbolisé par Oz, le monde virtuel. Deux styles de vie qui, à première vue semblent diamétralement opposés, mais qui arrivent pourtant à fusionner de manière passionnante dans Summer Wars. Lire la suite

[Film] Les 5 légendes

les 5 legendesSur Terre, les enfants sourient à la vie à pleine dent. Loin des soucis du monde des adultes, ils ont foi en leur rêves et en leurs quatre icônes : le Père Noël, le lapin de Pâques, la fée des dents et le Marchand de Sable. Protecteurs de la magie de l’enfance, ces quatre compères sont mis en alerte quand un sable noir commence à se répandre sur Terre et à s’insinuer dans les rêves des enfants. Cette abondance de cauchemars ne peut vouloir dire qu’une chose : le Croque-Mitaine est de retour, plus fort que jamais, manipulant la peur de tout être.
Pour l’affronter l’homme de la Lune, grand esprit omniscient va désigner un 5ème gardien : Jack Frost. Un garnement contrôlant l’hiver, et ne se servant depuis 300 ans de ses pouvoirs que pour s’amuser. Va-t-il réellement se révéler être un allié de poids face à la menace de la peur ?

les 4 gardiens sont désormais 5

les 4 gardiens sont désormais 5

De l’émerveillement à grande vitesse
On est habitué à notre film d’animation de fin d’année tentant à chaque fois de rassembler petit et grand, et mettant désormais en avant une 3D relief souvent exagérée pour rentabiliser les investissements dans cette nouvelle technologie. Soyons clair, les 5 légendes fait partie de ce genre de films. Sauf que lui, il le fait bien ! Lire la suite

[Série] Fruits Basket

Toru, une jeune fille courageuse vit sous une tente depuis la mort de sa mère et cumule petits boulots et études scolaires. Une situation précaire qui prend fin lorsqu’elle est accueillie dans une des maisons de la famille Soma, habitée par trois jeunes hommes. Elle va vite découvrir que la famille Soma est frappé de la malédiction des 12 signes, une magie qui les fait se transformer en l’un des signes zodiacal chinois lorsqu’ils sont enlacés par une personne du sexe opposé. Une situation qui complique rapidement la vie quotidienne.

Gnangnan et émotions
A chaque fois que je regarde cette série, je suis atterré par le côté niais de bon nombre de scènes, notamment celles qui concernent l’héroïne. Toru est un des personnages d’animé qu’on a le plus envie de baffer, il faut dire ce qui est. Elle passe son temps à chialer, à se poser des questionnements existentiels sur le moindre détail de sa vie, paniquant à la moindre occasion, et nous servant des leçons de morale convenues et enfantines. Lire la suite

[Film] Le Magasin des Suicides

Dans un Paris gris et pollué, les gens n’ont plus goût à rien. La déprime parcourt les rues, et plus personne n’a la force d’égayer son quotidien. De ce fait, les gens ne pensent plus qu’à une chose, mettre fin à leurs jours. Cependant, les suicides sur la voie publique étant lourdement sanctionné par la loi, les gens se tournent vers une petite boutique tenue par la famille Tuvache depuis des décennies : le Magasin des Suicides. Un lieu où vous serez conseillez par des professionnels pour mettre fin à vos jours de façon propre, légale et selon vos goûts.

Tout va pour le mieux dans cette famille au commerce prospère jusqu’au jour où le troisième enfant vient au monde. Un enfant joyeux, épanoui, qui aime le monde autour de lui et ne pense qu’à sourire… un enfant qui devient vite une honte pour la famille. Comment supporter une telle joie de vivre ? Un tel affront d’anormalité aux yeux de ce monde morbide ! Et pourtant, malgré une éducation qui va tout tenter pour le faire rentrer dans le droit chemin de la dépression, le petit Allan va continuer à chercher, jour après jour, un moyen de rendre ses proches heureux.

Une histoire touchante
Car après avoir abordé avec talent l’humour noir et les situations ironiques logiques de ce genre de monde (les rires et sourires sont nombreux), Patrice Leconte, se penche un peu plus sur les relations de cette famille. Et par-delà cette façade cynique au possible, les personnages se dévoilent peu à peu. Le père de famille qui, une fois son masque de commercial en suicide, est en proie aux doutes et à une lassitude de la tristesse qui l’entoure. La mère, Qui fait son travail sans vraiment se poser de questions sur une possible autre vie, mais qui au fond n’en demanderait pas moins, surtout pour sa fille. Le grand fils, qui se contente de vivre sans se poser de questions mais qui ne demande au final qu’à être secoué. Et la fille, de loin le personnage le plus attachant, qui n’a finalement que besoin de se sentir un peu belle et aimée. Lire la suite

[Film] Rebelle

Une jeune princesse d’Ecosse, élevée depuis sa plus tendre enfance par sa mère qui la prépare à devenir une dame de ce monde, préfère de loin les rares moments où elle peut s’éclipser pour galoper dans la forêt et tirer à l’arc. Se délectant de tous ces moments loin du château, elle tombe d’autant plus haut en apprenant qu’elle va devoir épouser l’un des prétendants d’un clan voisin. C’est là son devoir en tant que princesse. Se sentant piégée, elle va s’enfuir dans la forêt et y faire une étrange rencontre qui sera la clef de son futur bonheur, mais aussi d’une terrible catastrophe.

Une montée en puissance… dans la déception.
Aaah, un nouveau Pixar ! Promesse d’animation de qualité, beau et intelligent à la fois. Je m’en vais donc guillerément dans mon cinéma préféré me délecter de ce nouvel émerveillement de l’esprit. Et quel bonheur pour les yeux ! Lire la suite

[Série] Rio Rainbow Gate

Rio est une croupière de grand talent. Surnommée « la déesse de la chance », elle porte bonheur aux client du Casino de l’Hôtel Howard, mais elle est surtout détentrice d’une Gate. Les Gate sont des cartes mystiques, il en existe 13 de par le monde et les meilleurs croupiers s’affrontent dans des combats de chance pour toutes les obtenir. Celui qui possède les 13 cartes se voit décerner le titre de meilleur croupier au monde et aurait l’honneur de voir un arc-en-ciel légendaire.

Une série commerciale ?
A la base, oui, carrément. Rio Rainbaw Gate met en scène le personnage de Rio Rollins, qui est bien connu au japon pour orner les machines à sous et autres jeux de Casino de la marque Tecmo. Elle a eu quelques déclinaisons en jeux PS2 et DS où le style se résume à associer jeux de hasard à jolies filles en tenue sexy et grosse poitrine. Un grand classique dans le merchandising japonais. Et voilà que Rio va désormais s’animer et devenir l’héroïne d’une série… de quoi craindre le pire.
Et c’est grâce à cet a priori plutôt négatif que la surprise n’en a été que meilleure ! Non, holà, je vous arrête tout de suite, ça reste une petite série sans grande envergure, hein, mais ça n’en reste pas moins un bon divertissement bien au-dessus de ce que j’espérais. Lire la suite