[Jeu] Borderlands

BorderlandsBoxArtSalut les amis ! J’me présente : Mordecaï le chasseur, pour vous servir. Enfin pour me servir, plutôt, parce qu’à part ma pomme, j’en ai pas grand chose à battre des autres. Et c’est comme ça pour tout le monde, ici, sur Pandore. Faut dire que l’endroit n’est pas fait pour les touristes. Et pourtant, c’est une planète qui est sacrément fréquenté, mais par une clique de brigands et autres racailles. L’appât du gain et la soif d’aventure, tout ça…
Parce que si tout le monde écume cette planète rocailleuse de part en part, c’est dans l’espoir de découvrir l’Arche. C’est complètement con, vu que personne ne sait exactement ce que c’est ! Mais que voulez-vous ? La curiosité est un vilain défaut auquel on ne peut pas résister. Tout ce qu’on sait c’est que c’est un truc extra-terrestre et que les militaires aimeraient bien mettre la main dessus pour mieux en comprendre l’énergie et l’armement. Ça veut forcément dire qu’au marché noir, ça pourrait rapporter un sacré paquet de pognon ! Il en fallait pas plus pour que ce mythe devienne l’objectif de tout bon aventurier qui se respecte et respecte son porte-feuille et son envie de jouer de la gâchette.

Notre duo de choc !

Notre duo de choc !

Du post-apo dépaysant
En bon chasseur, j’ai pour habitude de sniper tranquille dans mon coin, mais tout le monde disait que cette aventure se vivait plus intensément à plusieurs… mouais, bon, ok, essayons. J’ai donc rencontré Lilith dans le bus qui nous amenait à Fyrestone. Une jolie poupée au ptit cul serré dans un de ces pantalons taille-basse, ralala, j’vous raconte que ça. Je peux vous dire que j’ai passé mon temps à être gentlemen avec mes « après vous », histoire de pouvoir mater cette petite douceur tranquille. Mais ça tombait bien, parce que si on peut regarder, j’vous garantis qu’il valait mieux pas toucher. C’est qu’elle dérouille sévère, la miss ! C’est une assassin à la force de frappe bien sentie qui saute à la gorge des adversaires pendant que j’assure le soutien à distance avec mon sniper. Une combinaison efficace qui nous a fait avancer sans trop de problèmes sur les terres de Pandore.

qu'il est beau, ce... décor !

qu’il est beau, ce… décor !

Enfin, quand je galérais pas à m’y retrouver dans mon foutu inventaire. J’ai vu pire, c’est vrai mais c’était pas toujours très pratique quand même. Déjà que l’écran en coop est sacrément surchargé en info pas forcément utiles, on était quand même souvent perdu face aux statistiques des armes qu’on ramassait. C’est vachement trop compliqué ! Y’a plein de chiffres, de multiplicateurs, d’effets élémentaux qu’on sait pas s’ils sont puissants ou pas, et même de compétences spéciales qui ne rentrent pas dans le cadre des informations. On est censé deviner le texte qui disparaît derrière le bord de l’inventaire ! Faut arrêter les conneries, les gars, on veut juste savoir si ça tire fort et vite ou pas, quoi… Mais bon, on finit par faire certains choix au feeling en espérant ne pas rater une belle occas’ et on continue d’avancer toujours plus loin, toujours plus fort.

sur Pandore, il y a des bébètes... et aussi des grosses bébètes !

sur Pandore, il y a des bébètes… et aussi des grosses bébètes !

Une progression équilibrée qui s’adapte à notre niveau pour ne pas tomber dans l’ennui non plus. Non, parce que l’aventure a quand même été sacrément longue ! La carte est vaste et les missions secondaires nombreuses. C’est juste dommage que tout se ressemble un peu sur cette foutue planète. Y’a bien eu un peu de neige par ci, un peu de décharge par là, mais on crapahute quand même en majorité dans de la caillasse à perte de vue. Heureusement, entre les bêtes sauvages (je me suis fais de beaux trophées pour ma cheminée), les bandits, les militaires et les quelques créatures rares bien grosses, y’avait de quoi passer le temps sans s’ennuyer.

dans ce monde de brute, on tire d'abord, on parle après !

dans ce monde de brute, on tire d’abord, on parle après !

Surtout que même si le panorama se ressemble, il est sacrément beau. Je suis pas un amateur d’art ou une taffiole qui chiale devant le soleil couchant, mais faut avouer que ça avait de la gueule. Le style Cell Shading, ça te transforme un paysage classique en design bien classe. Il faut juste attendre un instant entre chaque zone, hein, parce que c’est seulement quand on s’avance que les textures s’affichent au fur et à mesure. Du coup, c’est fréquent de rencontrer un gars tout flou ou d’avoir l’impression de marcher sur un sol étrange parce que les textures sont encore en cours de chargement. Ça surprend au début, mais franchement, je préfère ça que devoir poireauter comme un con pendant des plombes devant un écran de chargement. C’est un bon compromis, moi j’dis. Par contre, on voit clairement les limites du moteur graphique quand les effets pyrotechniques sont trop nombreux, surtout avec un écran splitté : les chutes de frame sont fréquentes et quelques pixellisations assez moches les recouvrent, dommage.

les PNJ ont tous des têtes excellentes !

les PNJ ont tous des têtes excellentes !

Les personnages qu’on rencontrait un peu partout avaient tous un pur style, entre le post-apo et le steampunk. Et ils étaient cool, quoi. On voit que la notion de rang social a pas lieu d’être sur Pandore, les gens sont cash, vivent selon leurs règles , avec leur franc-parler, leurs expressions, leurs caractères bien trempés… ça manque pas de piment dans les dialogues, c’est le moins qu’on puisse dire ! On s’est souvent sacrément marré à écouter les conneries qu’ils racontaient.

Et comme les missions qu’on fait dépendent souvent des PNJ, les allers-retours ne sont pas vraiment des corvées. Au final, c’est surtout la trame principale qui fait un peu pâle figure. Non pas que je sois déçu de la fin, c’est quand même nous qui avons trouvé cette foutue arche et vaincu la puissance militaire qui nous collait aux basques, mais il faut avouer que rien n’était très surprenant au final. Une aventure comme une autre sans réels enjeux qui prennent aux tripes, sans rebondissements qui foutent sur le cul. Du banal, quoi. Heureusement, je me suis bien marré avec la belle Lilith.

Sanguine, c'est mon piaf de compagnie, il est-y pas mignon ? <3

Sanguine, c’est mon piaf de compagnie, il est-y pas mignon ? ❤

Quand y’en a plus, y’en a encore !
J’oubliais de vous dire un petit mot sur l’after. Ouais quand on kiffe, on y retourne, et hormis le mode parcours 2 qui nous aurait fait refaire l’aventure principale en gardant notre level-up (ce qui aurait été un peu répétitif, pour le coup), on s’est vu proposé des DLC pas dégeu, bien qu’un peu inégaux. Ah, et détail important qui n’est pas clair du tout : même si vous ne voulez faire que les DLC, sélectionnez quand même le parcours 2, sinon le niveau de difficulté est trop bas, et on level-up carrément pas assez pour que ce soit stimulant.

Salut Franky !

Salut Franky !

Le premier DLC nous emmène dans une île infestée de zombies. On se croirait à Halloween, sauf qu’en plus, on peut défourailler à tout berzingue en faisant gicler de la cervelle sur les murs ! Trop cool ! Du coup, l’ambiance est plus glauque façon vieux film d’horreur et la petite histoire de l’espèce de savant fou qui serait à l’origine des morts-vivants est super marrante et bien amenée.

Le second DLC nous a laissé assez froid par contre. C’est juste une succession d’arènes de combat orchestrée par l’excentrique Moxxi (sacrée gonzesse, celle-là !), où on doit juste survivre à des vagues d’ennemis en ayant des bonus ou des malus. Rien de bien bandant… Surtout que la difficulté est tout à coup super haute, c’est frustrant, et des saccades catastrophiques apparaissent entre chaque round ce qui empêche souvent de prendre le moindre médikit pour se soigner. Un bug assez honteux qui pourrit l’ambiance et donne juste envie de passer au DLC suivant.

les voitures ne sont pas très maniables mais ont une bonne force de frappe

les voitures ne sont pas très maniables mais ont une bonne force de frappe

Le troisième DLC est déjà mieux, mais loin d’être parfait. Les forces militaires repointent le bout de leur nez avec à leur tête un général dépressif et un amiral de 5 ans. C’est super marrant de les entendre se prendre la tête en faisant des conneries. Mais le souci, c’est que cette petite aventure est beaucoup plus axée sur les trajets en voiture, et c’est pas forcément le plus marrant. La conduite est pas top et les combats classiques, et comme les trajets rapides sont désactivés (pour obliger à rouler en voiture), les allers-retours deviennent une corvée qui gâche un peu l’expérience. De plus, les missions sont trop anecdotiques et sans enjeu, du coup l’ensemble manque de motivation… c’est vite un peu chiant, quoi.

Mais le dernier DLC vient heureusement sauver le tout ! C’est la révolution des ClapTraps, ces gentils robots de compagnie qui, menés par une boite de conserve plus intelligente que les autres, vont se transformer en rebelles sanguinaires à l’assaut des humains.

Manque un bras, mais grave de force dans l'autre...

Manque un bras, mais grave de force dans l’autre…

Ils vont même transformer les cadavres humains en cyborgs pour grossir leurs rangs ! Du coup, on sa bastonne avec plein de monde différent, c’est une tuerie, et on retrouve même quelques tronches qu’on croyait avoir définitivement rayé de la carte. En tout cas, on rigole bien durant cette petite histoire, on s’ennuie jamais, et la map s’arpente agréablement. En plus, on collabore à nouveau avec Tannis, la folledingue et ses culottes ! Elle me fait tripper cette meuf. En tout cas, ça fait plaisir de finir le jeu sur un DLC de cette qualité.
borderlands-casting_w580_h363Borderlands, au final, c’était quand même bien cool, surtout quand on s’y aventure à plusieurs, j’avoue. Quelques longueurs par ci par là, mais toujours cette envie de monter en XP et de se dégoter des armes de plus en plus balèzes. Pandore restera un sacré bon souvenir, et je pense que je conseillerai la planète à des potes… leur aventure pourrait donner un Bordelands 2, qui sait ?
Borderlands

Publicités

Une réflexion au sujet de « [Jeu] Borderlands »

  1. Ping : [Jeu] Borderlands 2 | Hello World

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s