[Rétro] Aladdin

La qualité Walt Disney
Il y a des jeux qui prennent un coup de vieux par rapport à nos souvenirs… cet épisode Snes est un bel exemple du contraire ! Quasiment 20 ans après, le jeu est toujours aussi bon, beau, envoûtant. Représentatif de la qualité de Walt Disney Studio à l’époque, Aladdin possède des graphismes magnifiques, une animation détaillée et fluide, et une musique très agréable. Des atouts que possèdent bon nombre des titres de la firme… Mais Aladdin a en plus une grande efficacité de gameplay.

Les rues d’Agrabah sont très vivantes

Retraçant l’histoire du film d’animation, Ali va arpenter les rue d’Agrabah, la caverne aux merveilles ou encore le palais de Jafar, en balançant des pommes pour tuer les petits ennemis ou étourdir les gros, pour ensuite leur sauter sur la tête. L’agilité du personnage est bien mis en valeur, car l’on peut aisément prendre impulsion sur la tête des ennemis pour atteindre des plate-formes plus hautes, se balancer à des éléments du décors et enchaîner ainsi de longs passages sans voir le sol. De cette manière, le jeu peut être abordé de deux façons : traverser « simplement » le niveau ou vouloir collecter tous les bonus cachés, qui se révélera bien plus acrobatique.

Un niveau bien stressant à souhait…

Des cinématiques fixes ou animées raconteront l’aventure entre chaque niveau, rajoutant encore un peu de profondeur à l’ambiance, et nous permettant un beau voyage, loin d’être facile mais tellement agréable. Un bel exemple de jeu à part entière, qui ne compte pas que sur la licence pour assurer les ventes.

Le seul réel défaut à mes yeux (hormis ce niveau du tapis volant dans la grotte qui épuise toutes nos vies) est le choix des niveaux. Car sur 6 grands mondes il est étonnant de voir deux mondes consacrés au monde du génie, extrapolé par rapport aux délires du génie qui fait une démonstration de ses pouvoirs, un seul monde aurait largement suffit. Mais surtout de devoir aller, au monde suivant, chercher Abu, qui est tombé du tapis dans une pyramide hantée… euuuh, je me rappelle pas de ça, dans le film…

Ce rêveeeuu bleeeuuuuuuu…^^

Extrapoler et créer un niveau en partant d’un passage de 5mn est normal. Du coup, pourquoi ne pas avoir fait un niveau pour s’échapper de la prison du palais, ou encore un niveau dans les montagnes neigeuses où Jafar nous expédie ? Enfin quelque chose qui ne nécessite pas d’inventer soudainement une pyramide hantée…

Mais bon, ça ne gâche pas l’ambiance pour autant et le jeu reste un must de la Snes. Je sais que la version Megadrive était assez différente, mais je ne m’en rappelle pas assez pour dire si elle est mieux ou moins bien. Je l’essaierai peut-être un jour.

Le début du jeu e vidéo pour vous faire une idée :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s