[Film] Sinister

Ellison est un romancier qui s’est un jour attelé à écrire un livre révélation. Pour cela, il a enquêté de son côté sur un crime en série, a fini par trouver des preuves qui avaient échappé à la police et a fait arrêter un dangereux criminel. Son livre est devenu un best-seller et la gloire et l’argent ont été au rendez-vous. Mais depuis, il a enchaîné deux autres livres laborieux où ses enquêtes n’ont pas réellement abouti, ou bien pire, ont entraîné des erreurs de jugement sur les affaires en cours. Pour se racheter aux yeux du public et apaiser sa fierté personnelle, il veut absolument sortir le livre de sa vie. Pour cela, il s’installe avec sa famille dans une maison dont il est le seul à savoir que toute la famille précédente y est morte. La petite fille a disparu et les 4 autres membres de la famille ont été retrouvé pendu à l’arbre du jardin.
Espérant trouver des preuves concrètes, il se réjouit en tombant dans le grenier sur un vieux projecteur 8mm avec 4 bandes intitulées « souvenirs de famille » présentant le crime en question ainsi que trois autres filmés en intégrale. Plutôt que prévenir la police, il va préférer enquêter lui-même malgré les bruits inquiétants autour de lui et l’impression qu’il n’est pas toujours seul dans la maison.

Une boîte trouvée dans le grenier…

8mm et égoïsme
Ce sont là les deux ingrédients principaux du film. 60% des scènes représentent Ethan Hawke regardant ces films de vacances retrouvés et essayant de les interpréter, et ensuite se torturer l’esprit en ayant peur des événements autour de lui mais en étant assez égoïste pour préférer les subir plutôt qu’abandonner son livre. A tel point que sa famille en subit les frais quotidiennement sans que ça ne le fasse faire demi-tour. Un trait de caractère qui fait tout le piment du personnage et lui crée une bonne profondeur, fait souvent absent de ce genre de film.

Il faut également saluer les vidéos en 8mm tournées avec une froideur affreuse, nous montrant des massacres de famille de façon brute et imperturbable. Pas de renfort d’hémoglobine (sauf une), pas d’effets de mise en scène ou de montage… les gens sont là, devant nous, et ils se font tuer, agonisant, les yeux implorant… des images qui font assez froid dans le dos, quand on est dans l’ambiance du film.

A noter aussi un petit détail qui fait plaisir : le travail de retouche sur les images n’est pas exagéré (enfin, quasiment pas). Car évidemment, les vidéos cachent des secrets que plusieurs visionnages vont finir pas déceler. Et malgré la flagrante publicité pour Macintosh, les retouches de vidéo ne font pas apparaître des choses comme par magie. Augmenter le contraste rend lisible une phrase cachée dans la pénombre mais détériore le reste, et un zoom augmente la taille des pixels pour de vrai, c’est pas magiquement tout beau tout net. Des petites choses évidentes mais qui sont souvent si peu respectées. Du coup, le travail de recherche et d’analyse des vidéos est réaliste et le spectateur peut chercher en même temps.

On avait compris…
Ça fait donc sacrément plaisir de voir un film d’horreur basé avant tout sur un personnage et son enquête. Cela n’empêchera pas une bonne dose de sursauts et de cris quand Ellison arpente, effrayé, les couloirs de sa maison, où des bruits étranges se font entendre, mais ça les rend plus réfléchis, plus justifiés. Et le fleurt entre l’idée d’un tueur en série bien réel et une ambiance surnaturelle de magie noire est un cocktail intriguant à souhait.

Mais le gros problème du film, c’est qu’au bout de 5 mn, on a quand même une très bonne idée de ce que va être la fin. On ne sait pas tout bien sûr, mais on comprend la direction principale du film. Et si le parcours du héros reste très intéressant et dur à cerner, une fin révélation aurait franchement transcendé l’ensemble. Du coup, on en reste sur un film sympa mais pas exceptionnel.

Et c’est encore pire si on a vu la bande-annonce. On est habitué aux trailers qui en montrent un peu trop… mais là, le trailer montre tout ! C’est un spoil complet ! Un spoil qui en plus donne une mauvaise idée du film. Car en présentant un visage entraperçu ressemblant à une sorcière en carton pâte, on classe vite le film dans une production d’horreur grotesque à grand coup d’effets façon Halloween. Alors que dans le film, ce personnage n’a rien d’une sorcière en carton pâte et n’a pas le rôle que l’on déduit.

Conclusion, si vous étiez tenté d’aller le voir en lisant cet article ou un autre et que vous n’avez pas vu la bande-annonce, arrêtez-vous là, et filez le regarder, vous risquez de vraiment passer un très bon moment. Si comme moi, vous l’avez déjà vu, vous passerez un moment sympathique, tout bonnement. Mais que ce soit l’un ou l’autre, je trouve qu’il mérite le détour.

Trailer Spoil (à vos risques et périls… ou si vous ne comptez pas aller le voir)

Publicités

2 réflexions au sujet de « [Film] Sinister »

  1. ah là je suis perturbée. autant ta critique me donne envie de voir le film autant je ne supporte pas les films d’horreur. Grand drame de ma vie! en tous cas, j’aime plutôt bien l’idée de base du gars un peu égoïste. ça peut être intéressant.

    • j’avoue que je ne peux pas garantir non plus que tu aimes, vu qu’à la base, moi, j’accroche bien à ce genre de films… Mais disons que si tu as envie de retenter l’expérience d’un film angoisse/horreur, Sinister est un bon choix, globalement…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s