[Conte illustré] Le secret de la grue blanche

Makoto, jeune paysan japonais sauve un jour une grue prise dans un piège de chasseur. Peu de temps après, il fait la rencontre de Saori, une jeune femme venue chercher asile chez lui par un jour de forte tempête. Cette dernière perdurant, la demoiselle vécut assez de temps avec le jeune homme pour qu’ils tombent amoureux l’un de l’autre. Mais la vie n’est pas facile à cette époque, et nourrir deux ventres dépassait les maigres revenus de Makoto. C’est pourquoi Saori s’isola dans une pièce de la maison en faisant promettre à Makoto de ne jamais entrer sans sa permission, pour fabriquer une étoffe assez magnifique pour les mettre à l’abri du besoin.

Un Conte typique Japonais
Comme tous les contes orientaux, l’histoire est simple mais le message complexe, et souvent pas facile à comprendre réellement. C’est pourquoi je trouve la cible visée de cet ouvrage illustré un peu problématique. En effet, la collection Soleil Flottant de l’éditeur Nobi Nobi est destinée aux enfants à partir de 6 ans. Hors, je trouve qu’en dessous d’une quinzaine d’années, l’histoire ne fera pas réellement mouche. Dans son développement passe encore, car les images sont belles, les personnages attachants, et le texte simple, mais le dénouement n’apportant pas de finalité réellement palpable, je ne suis pas sûr qu’un enfant y trouve son compte. Je pense qu’il sera un peu frustré par l’absence de faits concrets pour conclure la narration.

C’est pourquoi je pense que ce livre est avant tout destiné aux adultes ayant conserver une âme d’enfant dans leur approche de la lecture, du graphisme et ayant envie d’une jolie petite histoire. Et de ce point de vue, le conte prend beaucoup plus de poids et d’ampleur. Surtout que pour les gens comme moi qui ne sont jamais sûr d’avoir vraiment compris le fond d’une histoire, le message sous-jacent, une page est consacrée à un commentaire du conte et un lexique pour bien en cerner les propos.

Des dessins sublimes
La dessinatrice Ein Lee n’en est pas à sa première réalisation chez Nobi Nobi, mais après avoir longuement comparé les différents tomes qui me tentaient, je trouve que celui-ci est encore un cran au-dessus des autres… ce qui n’est pas peu dire vu la qualité de ses illustrations. Entièrement colorisées à l’ordinateur, Ein Lee arrive à combiner un aspect traditionnel avec des détails et une luminosité propre au CG (dessin par ordinateur). Les cadrages sont immersifs, les couleurs chaudes ou froides habilement choisies et maîtrisées, et les textures semblables à des coups de pinceau créent une profondeur très efficace. Et ce volume a la particularité par rapport aux autres de présenter des visages beaucoup plus expressifs, humains. On y perçoit mieux les sourires en coin, les yeux qui brillent, les émotions en général.

Une double page en fin de volume nous présente quelques croquis préparatoires pour les personnages et décors, ce qui conclut agréablement la lecture. On aurait d’ailleurs pas dit non à une ou deux pages supplémentaires de croquis, tellement il est agréable de voir son coup de crayon à l’œuvre.

Le seul reproche que je puisse faire est l’encadré rond du titre sur la couverture. Un encart un peu trop brut qui tranche par son côté basique et brut avec le dessin magnifique d’Ein Lee. Cela aurait mérité quelque chose de plus travaillé.

Le secret de la grue blanche est en tout cas un bien joli conte illustré, prompt à faire voyager un petit quart d’heure et à émerveiller les yeux et l’imaginaire, et tout amateur de jolie histoire peut se jeter sur ce livre assez peu onéreux pour sa qualité d’impression.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s