[Jeu] One Piece Pirate Warriors

Dans l’univers des adaptations de Manga en jeux vidéo, il y a une très grande majorité de catastrophes. De Hokuto no Ken, à Saint Seiya, en passant par pas mal de Dragon Ball, les ratés sont nombreux. Sur ces dernières années, la seule licence à avoir réellement su proposer de la qualité est la série des Naruto Ultimate Ninja Storm. Ce qui rendait d’autant plus vexant le fait qu’il n’existe toujours pas un seul jeu vidéo mettant en valeur le monde fabuleux d’Eichiiro Oda, j’ai nommé One Piece. Mais notre triste attente a désormais pris fin grâce à One Piece Pirate Warriors !

Un Gameplay basé sur le Musou
Autant dire que partant sur cette base, les avis seront forcément partagés, mais je vais essayer de détailler au mieux mes impressions. Petite explication déjà pour les profanes, le Musou est un style de jeu principalement connu pour la série des Dynasty Warriors. Le principe est d’évoluer sur une carte composée de multiples petites zones. Chacune de ses zones étant bien gardées, le héros que nous incarnons va devoir consciencieusement massacrer tous les ennemis présents pour faire apparaître les mini-boss de zone, et ainsi s’approprier le territoire. Et ainsi de suite jusqu’au contrôle total de la map qui marque l’arrivée du gros Boss de monde.

Certains arcs de la série One Piece sont parfaitement dédiés à ce style de jeu, comme Alabasta, les Portes de la Justice, Impel Down ou encore Marine Ford. Et c’est dans ce genre de moment que la puissance d’un Luffy déchainé se fait réellement sentir. Combattre ainsi une foule entière de soldats avec un seul personnage est un pur délire et chaque attaque tirée du manga et parfaitement retranscrite visuellement est jouissive. Chaque coup porté permettant de remplir une barre de super attaque, les combos les plus puissants procurent une sensation de pouvoir encore plus grande.

Les affrontements de masse de la série se dérouleront donc de cette façon, entrecoupées de chapitres d’exploration où l’on dirigera Luffy, virevoltant grâce à son élasticité à travers les labyrinthes. Les sauts de Luffy sont cependant soumis aux lois implacables des QTE, ce qui ne manquera pas de frustrer un peu au bout d’un moment sur des passages trop longs. Mais ces passages sont heureusement peu nombreux et arrivent avant tout à donner une bouffée d’air frais dans la masse de combats. Et à cela, ajoutez quelques chapitres de Boss, qui vont mettre en scène un affrontement un peu plus important et complexe que les autres, et le tableau sera complet. One Piece Pirates Warriors compte donc ainsi 16 chapitres dans l’histoire principale, pour une durée de vie d’une bonne dizaine d’heures (20 à 25h pour fouiller l’ensemble du jeu et des modes), ce qui reste correct, même si décevant par le manque de variété des personnages.

Ainsi, si les situations et lieux sont nombreux, nous ne contrôlerons quasiment que Luffy durant cette aventure. Un choix qui pourrait s’avérer compréhensible si les modes de jeu annexes étaient plus fournis, ce qui n’est pas vraiment le cas. Du coup, on ne peut que regretter de ne pas pouvoir affronter les lieutenants de chaque grand méchant avec le reste de l’équipage du Chapeau de paille, schéma d’affrontement classique du manga.

Cependant, si l’on ne juge que ce mode principal, je trouve l’ensemble suffisamment varié pour ne pas lasser et mettre en valeur efficacement des combats titanesques et prenants.

Un système de pièces à collectionner en réussissant les missions ou en battant les boss permet d’associer des améliorations et autres compétences spéciales à notre personnage selon la façon dont on va les combiner dans nos poches. Un petit plus agréable qui donne envie de faire de bons scores pour améliorer la chance de trouve des pièces rares, mais qui s’avère aussi assez frustrant car reposant totalement sur la chance. A cause de ça, il me manque toujours quelques pièces basiques que je n’obtiendrai qu’en jouant encore et encore jusqu’à ce qu’enfin la chance ne me les procure. On aurait préféré que nos compétences influencent un peu plus le sort.

L’oeuvre de Maître Oda
Disons le clairement, le jeu n’est destiné qu’aux fans du manga originel. Non seulement pour apprécier à sa juste valeur le respect de l’univers témoigné par les concepteurs du jeu, mais surtout pour y comprendre quoi que ce soit.

En effet, le jeu part clairement du principe que nous connaissons déjà l’histoire. Ainsi, Luffy et ses amis profiteront d’un repas joyeux pour se remémorer des grands moments de leur aventure, nous permettant ainsi de jouer les flashback et revivre ces grands moments. Quelques textes narrés par une voix off nous rappelleront le contexte, ce qui est bien suffisant pour les fans, mais il est clair qu’un profane sera complètement perdu dans l’histoire.

Ce principe permet aussi aux concepteurs de ne choisir que les moments qui les intéressent et de sauter plus ou moins judicieusement certains arcs de la série. Et si j’approuve l’absence de Skypea qui est un arc un peu à part, sans lien direct avec l’univers principal de la Grand Line, je regrette qu’ils aient sauté l’arrivée de Ussop ou de Brooks dans l’équipage, qui se serait pourtant bien prêté à un Musou. Mais ce sont là des détails, les moments les plus importants sont bien présents et de nombreuses scènes cultes seront magnifiquement illustrées.

Je pense ainsi à l’au revoir de la princesse Vivi, aux larmes de Chopper qui quitte sa doctorine, aux adieux au Vogue Merry ou évidemment à la fin du jeu, et donc du premier grand arc de l’univers One Piece, soit la conclusion de la bataille de Marine Ford. Des moments intenses qui m’auront fait pleurer à chaudes larmes la première fois que je les ai lu (et d’autres fois aussi, d’ailleurs), et qui m’ont sacrément ému aussi en version jeu vidéo. Tout cela grâce à un respect énorme envers le créateur de One Piece. Les voix originales japonaises, un graphisme en cel shadding efficace (malgré un moteur physique un peu pauvre dans les décors), et surtout de nombreux cadrages de caméra reprenant exactement des cases du manga. C’est alors un émerveillement de voir s’animer ces postures célèbres de nos personnages dans leurs plus grand moments.

Il y aura certains passages légèrement modifiés évidemment pour mieux coller à une progression de jeu vidéo, mais on retombe toujours sur nos pattes et les différences seront donc vraiment mineures.

A noter que les musiques ne sont pas celles de l’anime et pourraient au début décevoir par leur aspect très banal, mais si l’on en retiendra aucun thème majeur, elles seront suffisamment bien écrites pour accompagner agréablement notre aventure dans sa montée en puissance.

Un bon jeu, mais très perfectible
Nous sommes clairement face à un jeu de bonne facture, et de loin le meilleur One Piece sur console, mais la marge d’amélioration reste énorme. Ce qui pourrait justifier une suite en reboot pour un plaisir encore plus grand. (Après tout c’est ce que font les Dragon Ball depuis 20 ans et on a fini par avoir quelques jeux excellents !)

Pour cela, il faudrait tout d’abord augmenter grandement le nombre de personnages jouables. 13, c’est vraiment trop peu, et ça en est frustrant. Surtout quand on voit le grand nombre de personnages dans le jeu qui possèdent déjà leur gamme de coups spéciaux. Tout était déjà prêt, aucun travail supplémentaire n’était requis pour nous permettre de les jouer, c’est donc vraiment dommage de ne pas nous en faire profiter. A moins que cela ne fasse partie des DLC prévus. Mais honnêtement, après avoir bien épluché le jeu à sa sortie, l’intérêt du mode Musou sera plus qu’essoufflé et jouer de nouveaux personnages ne sera pas une motivation suffisante pour débourser quelques euros supplémentaires.

Ensuite les journaux annexes, mode de jeu parallèle à l’aventure principale qui nous propose de vivre quelques chapitres vu par les yeux du reste de l’équipage aurait pu être une bonne idée si cela n’avait pas été à chaque fois les mêmes map de Musou. Au bout d’une dizaine de points de vue, autant dire que là, oui, le jeu devient répétitif.

Je signale d’ailleurs aux concepteurs une marque de fainéantise assez honteuse : c’est gentil de nous permettre par exemple de jouer la map Alabasta avec Barbe Blanche, histoire de varier les plaisirs. Mais quand on joue sur la map Marine Ford de Ace (ou autre) avec ce même Barbe Blanche, on se retrouve face à la situation grotesque de rencontrer son double ! Le Barbe Blanche que l’on contrôle et le celui qui est déjà présent sur la map. C’est un détail, on est bien d’accord, mais tout de même, ce n’était pas bien compliqué de programmer la disparition du PNJ correspondant au personnage que l’on contrôle. Parce que quand la mission est « aidez Barbe Blanche à prendre le territoire, et que l’on est aussi Barbe Blanche soit-même, ça fait un duo puissant, certes, mais ça fait surtout très con.
Oh, il faut aussi signaler pas mal de problèmes de caméras qui nous font souvent perdre de vue la cible que l’on est en train d’essayer de viser. Heureusement que les attaques sont souvent larges et permettent les approximations, mais bon, ce n’est pas une excuse.

En fait, pour résumer, le jeu parfait à mes yeux aurait été de ne traiter l’histoire que jusqu’à la fin d’Alabasta ou Water Seven, mais en en détaillant bien plus chaque rebondissement, et en alternant le contrôle avec tous les membres de l’équipage durant la quête principale. L’ensemble s’en serait trouvé encore plus varié, plus riche, plus complet et moins frustrant. Et cela aurait permis une suite bien plus justifiée pour traiter la fin de la première moitié de One Piece.

Au final, malgré pas mal de critiques assez dures sur internet, je trouve que ce One Piece est globalement une réussite, malgré de nombreux points perfectibles, et que même si les défauts sont nombreux, le plaisir de jeu est bel et bien présent, et pour les fans devant l’éternel comme moi, il s’agit clairement du jeu à posséder à tout prix si l’on veut prendre un peu de plaisir dans cet univers merveilleux qu’est One Piece. Et peut-être que grâce à l’engouement des fans, une suite gommera tous ces vilains défauts et nous offrira le jeu ultime, qui sait ?

One Piece Pirates Warriors

Et il convient tout de même de témoigner de la beauté de la version Collector du jeu qu’on m’a offert et qui contient la maquette du Thousand Sunny, d’une qualité irréprochable et qui orne mon bureau pour mon plus grand plaisir❤

2 réflexions au sujet de « [Jeu] One Piece Pirate Warriors »

  1. Le jeu me fait du pied depuis un moment car j’ai toujours voulu faire une jeu One Piece et le Musou semble très s’y prêter. Après l’aspect répétitif me fait un peur car c’est un détail qui peut me faire abandonner un jeu (oui Assassin’s Creed, je parle de toi…).

    A voir dans les bacs des promos de Noël peut être!😄

  2. Le jeu m’a paru moins répétitif que le premier assassin Creed dans le sens ou l’aventure avance sans cesse et est assez courte, on a pas vraiment le temps de s’ennuyer dans la quête principale. C’est autre chose dans les journaux annexes où là, oui, tu vas t’emmerder franchement sur la fin. Après il faut savoir aussi que pour toi qui chasse les trophées, ça te demandera de jouer encore et encore pour tout obtenir alors que l’intérêt s’est estompé.
    Donc oui, je te conseille de le faire un jour tout de même, mais le payer une terntaine d’euros pour ne pas avoir de regrets me semble mieux. Moi c’est ce que j’aurais fait, si on ne me l’avait pas offert à mon anniversaire^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s