[Film] David et Madame Hansen

Près de Genève, dans un hôpital, David, le nouvel ergothérapeute se voit confié la responsabilité d’accompagner Md Hansen acheter des chaussures en ville. Une tâche simple au demeurant mais qui se complique vu que Md Hansen souffre d’un choc post-traumatique et de troubles de la mémoire fréquents qui lui provoquent des sautes d’humeur assez désagréables.
Et comme David avait prévu de fêter l’anniversaire de son neveu avec sa femme cet après-midi là, ils vont se retrouver à accompagner la patiente. Mais parmi les digressions mentales de Md Hansen des choses cohérentes ou intrigantes apparaissent et David ne peut s’empêcher de se faire embarquer dans un petit voyage à Aix-les-Bains à la recherche du passé de cette femme perdue.

Un road trip simpliste
Objectivement l’histoire est basique. Peu ou pas de rebondissements, un déroulement attendu, une ligne droite en somme. Et du coup, je comprend la réaction de certains critiques sur internet qui ont descendu en flammes le film (avec une certaine hargne mesquine assez risible, d’ailleurs). Pointant du doigt cette « faiblesse » scénaristique. Si, en plus, on est pas fan du jeu d’Alexandre Astier, c’est clair qu’on peut se laisser aller à résumer le film aussi basiquement.

J’aime Alexandre Astier en général. J’adore son jeu d’acteur et les dialogues qu’il écrit. Je partais donc avec un bon feeling. Cependant, je ne suis pas forcément fan des dernières saisons de Kaamelott (ooooh, impie que je suis, au bûcher!) et je suis loin de dire amen à chacune de ses interventions télévisées. Donc, une certaine réserve tout de même. Ce qui me rendait plutôt neutre face au visionnage de ce premier film. Et j’en ressors admiratif de son travail.

Un fou pour comprendre un autre fou
Là où beaucoup ont vu des erreurs de débutant parce que c’est son premier film, moi j’y ai vu une droiture d’esprit impressionnante. Alexandre Astier, à mon sens, n’a pas cherché à faire un film complexe. Il n’a pas voulu faire un scénario de 3000 pages. Il a choisi de traiter la compréhension et la gestion d’un esprit en détresse et il s’est concentré à fond là-dessus. On se fiche que les troubles de mémoire de Md Hansen révèlent un complot interplanétaire ou la mort de son chat, ce n’est pas ça qui est important. Chacun est attaché à des choses différentes et peut souffrir intérieurement des choses les plus simples. Et le personnage de David va, tout au long du film, apprendre à abandonner un peu son rôle de médecin, prisonnier de règles et de limites, pour se permettre de plonger dans les peurs de sa patiente. Et j’ai vraiment été touché par un Astier qui se fait violence intérieurement pour sortir des sentiers battus et tenter d’aider véritablement une Adjani désespérée. Il faut être un peu fou pour comprendre la folie. Et cela se ressent intensément à travers ce film qui a suivi une voie d’apparente simplicité au profit de ressentis complexes.

David et Md Hansen n’est pas un film à grand public et ne laissera certainement pas une marque énorme dans le monde du cinéma. Mais c’est un tort, car dans l’esprit des spectateurs qui auront su percevoir et ressentir la véritable matière du film, Alexandre Astier aura frappé un grand coup. Et pour cela, j’ai un immense respect pour lui. Merci.

3 réflexions au sujet de « [Film] David et Madame Hansen »

    • tout dépend ce que tu appelles prise de tête. Comme je le disais, c’est avant tout un film psychologique au rythme lent avec peu de mouvement, donc moi, je trouve ça passionnant, mais si on y est moins sensible, ça peut être perçu juste comme chiant😄 Ca, ça dépend du spectateur^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s