[Jeu] Sly 2 : Association de voleurs

Plus grand, plus beau, plus fouillé.
En bonne suite qui se respecte, Sucker Punch a choisi la carte de la surenchère. Le jeu conserve son style graphique cartoon, mais aux détails plus fourni, et avec des personnages arborant de plus nombreuses animations. Un univers plus grand aussi… en effet, le monde dans lequel on évolue est cette fois ouvert, et la narration se déroule selon les plans complexes de Bentley par des missions diverses de préparation extravagante au cambriolage et à l’exécution méticuleuse de ce dernier.

Le scénario est toujours simple mais travaillé, avec des rebondissements sympathiques et des personnages aux caractères bien trempés et très attachants. Une mention spéciale pour avoir réussi à transformer Bentley et Murray, les deux acolytes en véritables héros du jeu à part entière aux côtés de Sly. Fini les petites missions mini-jeu pour les sidekick, on contrôle quasiment à pourcentage égal les trois compères, et ce avec des styles différents de combat et d’approche. Une très bonne surprise.

Plus chiant, plus vide, plus galère.
Comment ? Mais avec toutes ces améliorations par rapport au premier opus excellent, il ne devrait pourtant qu’être excellent , non ? Eh ben non… Car la technique du monde ouvert ne marche que si elle est justifiée et maîtrisée. Dans le cas de Sly 2, nous avons un scénario, un gameplay, et globalement une aventure de jeu traditionnel, plaqué sur un monde ouvert. Ça ne fonctionne pas. Le scénario devient totalement haché et dilué sur une bonne vingtaine d’heure, le principe même de chaque mission revient au final à faire des aller retours incessants dans la map à la poursuite de la flèche d’objectif (et au bout de 2-3h dans chaque map à faire des allers-retours, on se fait franchement chier) et surtout les mini-jeux et autres passages de plate-formes manquent cruellement de fun. A croire que les concepteurs faisaient un concours des passages les plus répétitifs, agaçants et ennuyeux à chaque instant.

Alors, oui, Sly 2 a énormément de qualités, mais ses quelques défauts suffisent à gâcher le plaisir et à faire de chaque session de jeu une corvée. Quasiment aucun plaisir à faire cette suite d’une pourtant si bonne licence. C’est triste à constater, mais parfois, l’innovation n’est clairement pas la meilleure des solutions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s