[Jeu] Trine 2

Une suite à la hauteur.
Pour rappel, il s’agit là d’un jeu d’heroic fantasy où l’on dirige trois personnages : un mage, une voleuse et un chevalier, chacun ayant des capacités propres, et où l’on doit arpenter des niveaux en switchant d’un héros à l’autre pour résoudre une bonne vieille quête. Un principe ingénieux qui avait bouleversé le monde de l’aventure/plate-forme/réflexion avec des graphismes époustouflants, une jouabilité bien pensée et un level design exceptionnel.

Et cette suite n’est pas en reste. Elle joue la carte de la surenchère avec brio, mais parfois de façon un peu trop poussée. D’un point de vue technique par exemple, les décors sont encore plus fouillé et travaillés que le premier. Tous les dix mètres, il y a prétexte à s’arrêter pour admirer le tableau enchanteur qui se dévoile devant nous et en fouiller du regard tous les recoins… à tel point que l’on arrive parfois à en être gavé. Trop de détails tuent le détail, et le côté bric-à-brac devient à certains moments un peu pesant, d’autant que les lieux visités sont assez répétitifs en design vers le milieu du jeu. Les derniers niveaux redonnent un souffle appréciable avec les bords d’une île tropicale et des monts enneigés.

Vient ensuite un petit souci à mes yeux : la difficulté. Les puzzles sont bien plus ardus que dans la premier Trine ce qui en rallonge la durée de vie, il est vrai, mais saccade aussi terriblement l’avancée de nos héros. Là où on se prend à se sentir chevalier dans l’âme en se frayant un chemin avec un grand sourire, on est sans cesse stoppé net à devoir galérer de longues minutes avant de pouvoir avancer d’une salle et recommencer la galère. Alors oui, le côté réflexion fait partie du jeu, mais pourquoi ne pas avoir gardé le fonctionnement parfait du premier opus, à savoir une avancée assez simple et agréable pour finir le jeu, et des challenges ardus pour ceux qui veulent collecter toutes les fioles et finir le jeu à 100% ? Ici, plus de collection de fioles à l’horizon et la difficulté est directement intégrée à la première traversée du jeu. Je trouve ça dommage. Cela crée des longueurs et de l’agacement en plein milieu du jeu, et donc un soupçon de déception lorsque l’on repense au fun ressenti dans le premier Trine.

Ces points critiquables, plus le fait que certains sauts sont un peu aléatoires niveau jouabilité, ne sont cependant que peu de choses sur l’ensemble du soft qui réussit cette fois encore à faire vivre au joueur une formidable aventure vidéo ludique à ne pas rater.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s