[BD] Doggy Bags, tome 2

Le Doggy Bags, volume 2 est sorti ! Yeaah !!
Eh oui, car c’était loin d’être gagné d’avance. Pour situer aux profanes, Doggy Bags est un recueil de 3 histoires d’horreur/frissons/angoisses sorti l’an dernier en peu d’exemplaires. Le projet est tenu par un certain Run qui s’occupe de chercher les auteurs et tout gérer, et l’avenir de la sérialisation dépendait des ventes et retours de ce premier volume. Le succès a apparemment été au rendez-vous (et est mérité car le recueil était vraiment très bon) car voilà un volume 2. Tour d’horizon.

3 histoires bien trashs.
Car c’est le style de la maison, l’ambiance des récits reflète toujours des univers façon Robert Rodriguez : de la série B (presque Z) qui rend bien, des héros ploucs, des gros machos, des blondes pulpeuses et beaucoup de sang qui gicle.

La première histoire raconte l’histoire d’un gars de la campagne (du genre à vivre avec sa mère) dans un bled paumé, qui se fait soudainement draguer par une plantureuse jeune femme de passage dans sa station-service.

Mais durant les galipettes au fond de la grange, il a la vision d’étranges tatouages brillants sur le corps nu de la jeune femme. Il voit en elle un démon, voire un extra-terrestre et, paniqué, la tue à coup de pelle. Ainsi commence une croisade durant laquelle il se fait le devoir de sauver la Terre des belles femmes qui seraient donc des créatures dangereuses…

Le second récit nous présente trois « patriotes » américains qui surveillent les frontières de façon drastique en tirant au fusil sur les immigrés clandestins qui tentent de passer la frontière illégalement. Derrière la lunette de leur arme, ils sont les maîtres du monde, mais ce soir-là, ils vont faire une rencontre qui risque de bouleverser cette vision des choses.

Et le troisième oneshot est tiré d’une histoire vraie, à savoir celle d’un homme qui agressa les trois pilotes d’un avion en plein vol, à coup de marteau. Pourquoi ? Ça, il vaut mieux le lire pour mieux comprendre le grain de folie de cet homme égaré.

Un résultat réussi.
Second essai transformé, ce nouvel opus de Doggy Bags est une réussite. L’ambiance oldies de la ligne éditoriale fait toujours merveille à coup de points culturels, de faux coupons de pub à découper, et de textes provocateurs à la voix macho, et la qualité des bd est à la hauteur. La première est la meilleure à mon avis, la plus rondement menée. La seconde manque un peu de substance et on reste un peu sur sa faim. Et la dernière est magnifique d’un point de vue graphique… les scènes de baston sanglante sont submergées de gerbes de sang et de craquements d’os qui auraient dû être assez ternes et gore, mais sont au contraire très belles niveau composition et mise en scène. De vrais talents bien mis en valeur. Un grand bravo, et je l’espère, à bientôt pour le volume 3.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s