[Série] Cobra The Animation

« Plus de 30 ans après la première série TV, Cobra est toujours LE mec le plus cool de la galaxie. La suite de ses aventures, produite en 2009, conserve l’esprit d’origine de la série. » Telle est la phrase d’accroche qui orne la jaquette du coffret Blu-ray. Mais derrière les accroches publicitaires, qu’en est-il vraiment ?

L’esprit d’origine…
Oui, on s’en rend compte bien vite, l’ambiance des années 80 caractéristique de la série est de retour, et nombre de détails font plaisir. un graphisme relooké mais qui conserve ce côté un peu has been charismatique (ils n’ont pas pu s’empêcher de photoshoper les images à foison et d’insérer des images de synthèse, mais a reste correct, on a vu bien pire gâchis), des personnages au design saugrenus, des filles en string comme tenue d’hiver, et un héros toujours aussi désabusé, beau parleur et qui assure un max.
Gros point positif également, la musique et les effets sonores. D’excellente qualité, elle est tout à fait dans la veine de la première série. De belles envolées, un rythme jazzy, des mélodies entrainantes, et des bruitages qui semblent tirés de vieux films de SF. Le tout avec un très bon encodage qui fait honneur au format Blu-ray. 

Pour un résultat anecdotique.
Cette nouvelle série n’est donc clairement pas le navet qu’on pouvait craindre. Cependant, à aucun moment on arrive à réellement se prendre au jeu et à se croire totalement dans l’univers de Cobra. La faute revient essentiellement au scénario parfois correct le temps d’un épisode, souvent creux et trop simpliste, et même totalement nul à certains moments. certains épisodes sortent donc du lot et la mayonnaise prend l’espace d’un instant, mais retombe dès l’épisode suivant. Et surtout, sur 13 épisodes, il n’y a aucun cycle mémorable. Là où la première série nous a gravé dans la mémoire les cycles de l’Homme de verre, du génial Rugball et du sadique Salamandar, aucun nom ne ressort du visionnage de ces Blu-Ray. Le semblant du premier cycle sur la belle Secret est franchement mauvais et celui qui clôture la série n’est que moyennement emballant, et ne présente aucun personnage charismatique. Même Armanoïde ne fait qu’une vague apparition.
Dernier gros point noir, les flashback mettant en scène Cobra avec son ancien visage nous dévoile un Cobra relooké avec un mauvais goût extrême. Les affiches nous avaient habitué à connaitre l’ancien Cobra comme ayant un visage de baroudeur, aux cheveux longs et mauves. Aujourd’hui, le voilà devenu dans son passé une espèce de bishi fadasse aux cheveux blonds flottants au vent… une injure à tous les fans qui éclipse totalement le seul moment où l’histoire semblait approfondir un peu le scénario.
Au final, si on ne passe pas un mauvais moment devant le retour de Cobra, il n’y a vraiment rien d’exceptionnel et on aura vite fait de passer à autre chose. Dommage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s