[BD] All Star Superman

Un Super Héros ennuyeux
Bon, disons le tout de suite, cet article n’est pas très objectif car je ne supporte pas ce super-héros. Il incarne à mes yeux un énorme cul-de-sac pour toute volonté scénaristique. Et pourtant, il existe un nombre considérable d’histoires à son sujet, en BD, série, dessin animé et film… et je n’ai jamais compris pourquoi.

L’immense défaut de Superman à mon goût est qu’il est beaucoup trop puissant ! Il est invincible, comment on est censé vivre des moments de suspense, d’angoisse, de rebondissements, quand on sait que Superman va arriver et tout régler sans avoir un seul instant peur d’échouer.

Et pour remédier à cela, les scénaristes ont inventé la cryptonite. Et ça fonctionne… le temps d’UNE histoire. Et pourtant, depuis des dizaines d’années, on regarde Superman faire face à des dangers risibles jusqu’au moment où il tombe nez à nez avec cette fameuse pierre verte fluo qui va le mettre en danger et en fait non, il finit par s’en sortir.

Je sais que je résume grossièrement la mythologie d’un tel héros, mais il n’empêche qu’à chaque fois que j’essayais de regarder ou lire une production de Superman, je retombais sur cette pattern ennuyeuse et systématique.

Un scénario original ?
Mais depuis la lecture de la très bonne BD « c’est un oiseau... », je me suis à nouveau remis en question. J’ai eu envie de laisser à l’homme invincible une nouvelle chance. Et suivant les critiques élogieuses, j’ai lu All Star Superman. Résultat : mitigé.

L’histoire est simple. Par une manipulation vicelarde, Lex Luthor oblige Superman à être exposé à des radiations solaires d’une intensité phénoménale qui a eu pour effet d’affecter la structure moléculaire de l’homme aux collants bleus. Ce dernier est condamné à court terme à une mort certaine, ses cellules s’autodétruisant tel un cancer.

Mais Superman ne veut pas disparaitre sans prendre ses super-responsabilités vis-à-vis de notre monde, et aiguillé par plusieurs Supermen venus du futur, il va s’empresser de finaliser toutes ses affaires en cours sur Terre et dans le reste des galaxies pour partir le cœur léger.

S’ensuit d’un côté des scènes assez intéressantes où Superman tente de faire comprendre à Loïs Lane qu’il est bel et bien Clark Kent, ou encore une ultime tentative pour vérifier s’il n’y a pas un peu de Bon dans le cœur de Lex Luthor. De bonnes pistes scénaristiques que l’on suit avec intérêt, mais noyées dans une accumulation de toutes ses autres tâches à dimension planétaire. En 12 chapitres (soit 300 pages), Superman va enchainer les actes incommensurables. Il va sauver la Terre d’une invasion d’extra-terrestres venus dans leur planète cube, il va détruire un soleil jaune radio-actif avec l’aide de son mangeur d’étoile domestique, il va combattre un Lex Luthor aux pouvoirs décuplés, combattre les derniers survivants kryptoniens endormis jusque là, rendre la liberté à un monde miniature qu’il gardait dans son laboratoire secret, et moultes actions brisant l’univers quantique du monde inversé à l’aide de son ami professeur de génie qui habite sur la lune avec des humanoïdes étranges, etc, etc… Et à l’opposé je ne détaillerai pas le chapitre où il fait des bras de fer avec deux collègues super-héros pour « gagner » la belle Loïs Lane.
Enfin bref, là où certains disent « génial ! », je ne pense qu' »absurde ! »

Ceci dit, ce tome m’a permis de comprendre le mystère qui réside en un scénario de Superman. Pour mettre en scène un être surhumain, il faut que l’histoire soit de dimension surhumaine. Ok, je comprends le principe et je comprends qu’on puisse faire quelques histoires sympas avec l’homme d’Acier.

Mais autant des histoires de machiavéliques tueurs ou voleurs à foison, ça reste crédible dans une ville à haute criminalité comme Gotham City, des dangers qui menacent la Terre, il n’est pas censé y en avoir tous les deux jours ! Ou alors je ne sais pas comment la planète existait avant que Superman ne s’écrase sur Terre.

Conclusion, je pense objectivement qu’il s’agit là d’un bon tome de Superman car la narration est maitrisé et le graphisme travaillé (aux couleurs trop flashys à mon goût, mais c’est propre à l’univers, une fois de plus), mais je reste quand même sur mon point de vue assez négatif sur les possibilités de faire de bons scénarios avec ce personnage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s