[Jeu] Kirby Mass Attack

Après avoir fini l’épopée Au fil de l’Aventure, qui avait avant tout brillé par son originalité, j’ai rallumé ma DS pour aller voir ce fameux Mass Attack dont tout le monde clamait les louanges. Une fois encore, Kirby joue la carte de la surprise et boude à nouveau la faculté d’aspiration habituelle de notre héros pour un gameplay novateur.

Division par 10
Dans le monde merveilleux de Kirby, un vilain sorcier extra-terrestre pas beau tout plein utilise le pouvoir d’un sceptre magique pour terrasser notre héros par surprise. Le pouvoir de Kirby se trouve fragmenté en 10 petits Kirby, et seul l’un d’eux reste en vie. Perdu, sans pouvoir, il va pourtant partir à l’aventure pour récupérer son corps originel et empêcher l’invasion des méchants Crânos.

Et nous voilà parti avec un tout petit Kirby dans un univers plutôt familier. Toujours gourmand de fruits, Kirby va collecter au fil des niveaux bananes, pommes et autres tomates qui vont remplir son énergie vitale. Une fois la barre pleine, il va pouvoir matérialiser un autre mini Kirby qui va le suivre et l’épauler, ainsi de suite jusqu’à un maximum de 10 mini Kirby à l’écran.

Une vraie petite foule de boules roses qui va se précipiter en masse à chaque endroit pointé par le stylet. Un gameplay ultra simple et que je craignais aléatoire mais qui se révèle curieusement efficace. Malgré quelques moments où l’on sème un Kirby au détour d’une aspérité du level, nous obligeant un aller retour, l’ensemble est cohérent et réactif. Face à chaque ennemi, le but va être de l’assaillir tel une horde de fourmis. Plus les Kirby sont nombreux et plus l’ennemi va être affaibli, ce qui va amené un côté « petites bactéries dévoreuses » assez rigolo.

Un ensemble très efficace
Partant donc sur ce nouveau gameplay, les concepteurs font preuve d’originalité en multipliant des niveaux au style de jeu différent, et en en maîtrisant parfaitement le level design. L’univers kawaï de Kirby fait toujours mouche et y évoluer est une fois encore rafraichissant et agréable, grâce un design coloré et joliment simplet.

L’ensemble est accompagné de musiques entrainantes, bien rythmées et collant parfaitement à l’ambiance. On peut seulement regretter le fait que les mélodies ne restent pas vraiment dans la tête. Elles sont biens, certes, mais un peu passe-partout, à l’exception de la musique des méchants Crânos, dont la mélodie résonne longtemps après avoir éteint la console.

Plus une interrogation qu’un problème réel, je m’interroge juste sur la difficulté du jeu. Les Kirby sont en général plutôt faciles, ce qui est le cas ici aussi. Mais cette fois-ci, le ressenti est étrange, car le principe de dégâts est plus que conciliant. Quand un mini Kirby se fait toucher, il devient bleu. S’il se fait toucher une nouvelle fois, il meurt et devient un petit ange qui s’envole. Quand vous possédez 10 Kirby, vous avez donc la possibilité de vous faire toucher 20 fois avant le Game Over. Et à cela rajoutez le fait qu’un Kirby mort peut être ressuscité si un kirby vivant l’attrape avant qu’il ne sorte de l’écran. Autant dire que perdre est un concept quasi inexistant. Pour vous donner un ordre d’idée, sur la petite cinquantaine de niveaux du jeu, je suis mort 3 fois. Et pas par difficulté, mais simplement parce qu’un boss va faire une nouvelle attaque et qu’on découvre qu’elle tue tous nos Kirby en une fois. Et face à cette mort inattendue, on se sent presque en proie à une injustice ! Qu’est-ce que c’est que ce jeu où l’on peut perdre !? Une réaction étrange générée par une quasi immortalité habituelle. Mais partant du principe que cette méthode permet un jeu sans frustration, est-ce un atout ou un défaut ? Dur à dire…

Une bonne durée de vie
Quatre îles avec une dizaine de niveaux chacune, ainsi qu’une île finale peuplée de boss, l’univers est déjà d’une taille honorable, mais une fois de plus, Kirby doit sa durée de vie au plaisir de collectionner et aux mini-jeux.

Dans chaque niveau, il y a entre 3 et 5 médailles à collecter, et certaines conditions comme le fait d’avoir dix Kirby sont souvent nécessaires, ce qui oblige bien souvent à faire chaque niveaux deux ou trois fois. Les médailles permettent de débloquer toute une série de mini jeux qui vont du tape-taupes au jeu de rythme sans prétention, à des jeux bien plus élaborés. Ainsi, je retiendrai avant tout un RPG, un jeu de flipper, et un shoot’em up qui utilisent un background unique et des items crées uniquement pour l’occasion. Pas de réutilisations de sprites ou décors du jeu principal, ces jeux sont peaufinés au point qu’il pourraient constituer des licences à part entière.

Le jeu de flipper est très beau, funky, et nous fait affronter différents boss accessibles une fois que l’on a découvert l’enchainement adéquat pour y accéder. Les commandes sont réactives et la dynamique de la boule (le Kirby, en l’occurrence) très réaliste.

Le RPG nous fait affronter des hordes d’ennemis dans une ambiance à la final fantasy, mais avec des attaques commandées par une rythmique du stylet et qui s’avèrent variées et très travaillées. Du corps à corps, des attaques de jet, des invocations, et autres gros délires visuels.

Et le Shoot’em Up dont le Kirby volant tire tout seul et est dirigé par le stylet. Les items collectées ne servent pas ici à augmenter la puissance de feu à proprement parler, mais le nombre de Kirby à l’écran. Après avoir level-upé (fait de la nivellation positive), on dirige une longue trainée de Kirby, ce qui nous permet une grande puissance de feu, mais aussi une hitbox beaucoup plus longue à gérer, ce qui va donner tout le sel au gameplay. Cinq niveaux très complets et beaux qui font de ce mini-jeu mon meilleur souvenir sur Kirby Mass Attack.

A noter enfin une longue liste de défis divers et variés comparables aux trophées sur PS3 à remplir pour le plaisir de faire un 100%, et de ce fait rallonge encore un peu la durée de vie.

Au final, si vous aimez les univers mignons et les items à collectionner, vous ne pourrez qu’aimer ce nouveau Kirby qui brille une nouvelle fois par son originalité et son souci du détail.

KirbyMassAttack

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s